Association Euterpe
  Accueil Partenaires Concerts Répertoire Le Trille Contact Souvenirs
Euterpe
LA TRILLE N° 17

janvier 2008 Bulletin N° 17 de l’Association Euterpe Association pour les musiciens amateurs et les mélomanes. Siège social : 13 rue Frédéric Mistral, 85300 Challans. Tel : 02 51 35 36 32, E.mail : glaie@free.fr

BONNE ANNEE 2008

Chers amis, Comment cette année qui s’est achevée s’est elle déroulée ? Comme pour tout un chacun : une part d’événements heureux d’autres moins, des surprises agréables et d‘autres que la préférence nous aurait fait éviter ... si toutefois nous en avions eu le choix.

Nous serons au moins d’accord que nous avons en commun : la musique pour exprimer nos joies et nos peines et trouver avec d’autres musiciens l’aide et le bonheur. J’espère que ces vœux pour 2008 vous trouveront en bonne santé, plein d’énergie pour aborder les gammes, arpèges, « déliateurs » et autres études qui nous ouvrent toutes grandes les portes de la félicité musicale. Je vous invite à délaisser un temps votre instrument pour découvrir ce que seront les prochains mois de notre association.

EUTERPE ? VOUS AVEZ DIT EUTERPE ? COMME C’EST .....

2008 est une année importante pour notre association puisque nous allons fêter nos dix ans d’existence voici donc, issue d’une réflexion dont vous avez eu un aperçu lors de l’assemblée générale, voici la présentation, les raisons de la conception d’Euterpe et l’explication de son originalité au travers d’une discussion avec l’un d’entre vous que je vous laisse le soin de découvrir.

M - Je suis adhérent d’Euterpe depuis maintenant plusieurs années comment est née l’idée de cette association ?

Phil - Le 14 février 1998 nous avons déposé les premiers statuts d’une association de musiciens amateurs. Nous étions deux : Christian Nondedeu et moi.

M - Avec quel objectif ?

Phil - Le but est resté le même : proposer des opportunités musicales aux amateurs afin qu’ils poursuivent leurs parcours. Je crois que ce chapitre est développé sur le site.

M - Lorsque vous avez choisi le nom de l’association, pourquoi vous êtes vous arrêtés à « Euterpe » ?

Phil - En premier lieu, nous avons choisi « Euterpe » car elle est la muse de la musique.

M - As-tu plus de détails ?

Phil - La musique est un art développé depuis l’antiquité et parmi dieux et déesses de l’Olympe il y avait les grâces et les Muses, filles de Zeus et de Mnémosyne (La Mémoire). « Elles n’ont toutes qu’une seule pensée », disait Homère « leurs cœurs n’aspirent qu’au chant et leur esprit est dégagé de tout souci. ». Plus tard chacune d’elles eut sa propre attribution : Clio, l’histoire ; Uranie, l’astronomie ; Melpomène, la tragédie ; Thalie, la comédie ; Terpsichore, la danse ; Calliope, la poésie épique ; Erato, la poésie amoureuse ; Polymnie, les chants religieux ; Euterpe, la poésie lyrique et la musique.

M - Cela est assez clair mais ne me paraît pas être l’unique raison de l’intitulé de l’association puisque l’époque moderne fait peu de place aux références classiques.

Phil - Tu as raison, il y avait en filigrane une idée du discours musical. Le discours musical : disons la musique, doit être interprétée, elle doit exprimer les passions, les émotions. Sentiments qu’il faut les susciter chez l’auditeur. Cette expressivité est soutenue par des règles, c’est la rhétorique : l’ensemble des procédés destinés à convaincre. Toute l’histoire de la musique : des musiciens baroques à ceux du dix-neuvième siècle, s’appuie sur la rhétorique. Ce désir de convaincre par la musique est un acte à la portée de tout musicien amateur pour peu qu’il se penche un moment sur le texte qu’il veut interpréter.

Il faut donc choisir des partitions que notre niveau technique nous permet d’aborder et il faut faire l’analyse de l’œuvre du point de vue harmonique et théorique suivant les règles en vigueur à l’époque de son écriture. Faute de quoi nous courrons au contre sens pire encore l’ennui de l’auditeur. A ce titre le musicien amateur, avec ses moyens, peut participer au débat musical en auditeur encore plus averti qu’aucun autre mais aussi en tant qu’acteur et partager ses émotions.

M - Il y dix ans que vous avez débuté ce projet, quels pourraient être les mots clef d’un bilan ?

Phil - Deux mots viennent tout de suite : la patience, car en musique les choses se mettent lentement en place et l ‘indulgence car sans l ‘indulgence il ne peut y avoir de douceur pour venir à bout des résistances. Dix ans était le laps de temps que j’avais fixé pour mener à bien cette idée d’Euterpe et pour savoir si elle était viable. Je crois qu’elle est couronnée de succès puisque Euterpe est un endroit de liberté où les musiciens et mélomanes sont libres d’entrer ou de sortir, de jouer ou d’écouter, et grâce à Euterpe des musiciens rencontrent d’autres musiciens et jouent ensemble.

M - Au regard de ces dix années quels pourraient être tes souhait pour l’avenir ?

Phil - L’essence de cette association construite peu à peu grâce à chaque membre se trouve résumé dans les mots « amitié » et « musique » et pour conclure je souhaite que nous développions tous nos talents, à notre rythme, et en donnant du sens à cette grande expression humaine qu’est la musique.

UNE HORLOGE MUSICALE ( de Jean Paul David )

Qui n’a jamais remarqué l’importance du nombre douze dans notre vie quotidienne ? On vend toujours les œufs et les huîtres par douzaines, il y a douze heures dans une demi-journée, il y a douze notes dans la gamme chromatique. Le rapprochement de ces deux dernières remarques suggère la création d’un nouveau type d’horloge, une horloge qui, au lieu de sonner les heures par coups répétés, le ferait par un intervalle musical : do - ré bémol pour une heure, do - ré bécarre pour deux heures, do - mi bémol pour trois heures ... etc ... jusqu’à l’intervalle de septième majeur, do - si pour onze heures et enfin l’octave pour midi ou minuit.

Ainsi, pendant vos nuits d’insomnies, au lieu de compter les coups de l’horloge, vous entendriez : do - fa et vous penseriez : « tiens une quarte, il est cinq heure ! ».

Avis aux fabricants d’horloges ! Note de la rédaction : Nous avons trois phalanges par doigt, sauf le pouce qui peut se placer sur chacune d’entre elles ce qui fait de nos mains ... d’excellentes calculatrices ..... jusqu’à 24 ....... Heures.

BILAN DE LA DERNIERE SAISON

La saison 2006/2007 a été riche en événements : • Signature d’un contrat de partenariat avec l’Ecole de Musique de la Balinière à Rezé. Ce contrat prévoit que l’Association accueille les musiciens amateurs envoyés par la Balinière et participe aux manifestations organisées par l’école de musique (Fête de la Balinière). En échange, La Balinière met à disposition de l’Association des salles pour les répétitions. Un professeur de l’école de musique assiste les ensembles d’Euterpe pour la mise au point de leur travail une demi-journée par mois. • Lors de l’assemblée Générale extraordinaire du 17 mars 2007, les statuts et le règlement intérieur ont été actualisés. • Concerts publics :
-  16 septembre 2006 : journée du patrimoine ; animation des visites des appartements du Général Cambronne. L’animation prévue le 17 septembre a été annulée, le quartier ayant été évacué pour désamorcer une bombe !
-  18 novembre 2006 : concert en partenariat avec l’école de musique intercommunale Nord Vendée, à l’église de Rocheservière.
-  27 janvier 2007 : concert de la Folle Journée à Challans
-  22 et 24 juin 2007 : deux concerts à la Fête de le Balinière.
-  27 juin Participation de membres d’Euterpe à l’audition des élèves de la classe de violoncelle de l’école de la Balinière. • Concerts privés :
-  26 novembre 2006 : à la Guillemardière.
-  9 et 10 février 2007 : participation de membres d’Euterpe à 2 concerts privés à Nantes
-  3 mars 2007 : concert à Saint-Sébastien sur Loire
-  17 mars 2007 : concert à Nantes
-  17 juin 2007 : concert à Nantes
-  22juin 2007 : participation de membres d’Euterpe à 2 concerts privés à Nantes

• Début de saison 2007/2008 :
-   La nouvelle saison a débuté avec l’animation des 2 journées du Patrimoine au Cercle Cambronne.
-   Concert pour les pensionnaires de la maison de retraite de Blain
-   Concert en partenariat avec « Le Grenier à Musique » à Nantes.



Plan du site - Site réalisé avec SPIP - Partenaire Web : Grain de Sel -